Blogia

gramophone

Je suis riche? Yo soy rico?

Je suis riche?  

 

Yo soy adinerado?


IN SPANISH AND THEN IN FRENCH


Tengo cuenta al escribir este texto, la sugestión de mi gran amigo y abogado el doctor ATHEORTUA. asi que lo que soy gracias à mis profesores à quienes agradezco siempre.

 

No podemos decir que todo es negro o todo es blanco, la riqueza es como los colores, hay una amplia gama entre el blanco y el negro, un arco iris.

 

Sin embargo debemos admitir por razones de estadística y de lógica económica que entre las clases sociales, en Francia se han creado 10 grandes grupos en función de la situación socio-profesional. 

 

Los sociólogos establecen dos grandes grupos:  la clase obrera y la burguesía; Algunos intelectuales de renombre admiten que toda aquella persona que debe realizar una actividad regular de transformación de materia para subsistir (trabajar) pertenece a la clase obrera.

 

Mientras toda persona que dispone de suficiente capital para vivir sin necesidad de recibir dinero en forma de salario, pertenece a la burguesía.

a condición de recibir mas dinero del que puede usar en una sociedad donde el consumismo empuja hacia los más diversos y a veces absurdos placeres.

Una vez definidas dos grandes clases sociales, es más fácil adoptar la defensa de la posición personal

IN FRENCH

Je tiens ici compte des suggestions de mon grand ami et avocat docteur ATHEORTUA

Nous ne pouvons dire que tout et noir ou blanc, voilà que la richesse est comme les couleurs; il y a une large gamme entre le blanc et le noir, tout un arc en ciel.

Malgré quoi nous sommes dans l’obligation d’établir pour des raisons statistiques et de logique économique entre les classes sociales, des groupes.

En France sont établie par exemple pour l’INSEE ( L’Institut national de la statistique et des études économiques) dix grands groupes en fonction de leur catégorie "socioprofessionnelle"

Les sociologues quant à eut, ont établit deux grands groupe: La classe ouvrière et la bourgeoisie; Quelques intellectuels de renom admettent que toute personne qui doit réaliser une activité régulière de transformation de matière pour subsister (travailler) appartienne à la classe ouvrière.

Tandis que toute personne disposant de suffisant capitale pour satisfaire sans s’interdire le moindre caprice, c’est à dire sans jamais avoir besoin de recevoir du salaire, appartienne à la bourgeoisie.

De toute évidence qui reçoit plus d’argent que celui qu’il capable de dépenser, malgré une société "consommateoriste" qui pousse vers la plus ample gamme de dépenses parfois absurdes.

Une fois ayant trouvé la classe sociale à la quelle nous appartenons il est aisé de défendre sa position personnelle. Cela dit la méconnaissance pousse une grande majorité d’individus à se tromper et même de défendre avec véhémence une autre classe

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez

Avec une petite pensée pour mes grand professeurs, le licencié en sciences sociales Julio Cesar Aguirre Ruiz, de l’Institut Technique Industriel de Cartago Valle en Colombie, les professeurs AREIZA, professeur d’Epistemologie, el "loco CARLOS, professuer d’Arts Plastiques, "doña COSUELO" ma professeur de psychologie, touts professeurs à  l’Université Technologie et Pedagogique de Pereira Risaralda en Colombie, beaucoup de personnes, m’ont apporté par la suite, un enseignement très riche, mais la législation française et "un milieu sociale particulière tatillon" dans lequel j’ai dois rester laconique ou lapidaire m’interdissent citer des noms des personnes qui m’ont appris l’importance de la rigueur et le sens de la conscience professionnelle. Je garde d’eux le souvenir de leur passion pour la perfection et l’exactitude qui fait que je les admire malgré toute sorte de critique.

http://actualite.forumpro.fr/t127p15-pauperisation-programme#1353


¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres

LIBERTAD Y ORDEN

LIBERTAD Y ORDEN

De la polarización a la libertad de expresión

Por Nestor Elias Ramirez Jimenez

Monteria Cordoba Colombia, sabado 21 de abril del 2012

A mis modelos:

Hollam Morris, Claudia Lopez, a Contravia y todo su equipo


A mis ilustres institutores:

Dedicado a mis profesores de sociología Julio Cesar Aguirre del Instituto Técnico Industrial de Cartago Valle, àl LOCO prof de filosofia, a doña Amanda directora de Audiovisuales y doña Consuelo mi profesora de psicología, al profesor Areiza, y todos los educadores de la facultad de comunicación (1985) de la Universidad Tecnológica de Pereira Risaralda Y DEDICADO A LOS PERIODISTAS DE COLOMBIA

La tradición quiere en Colombia, que una minoría imponga las ideas como llaves para edificar el futuro. Así el presupuesto es decir el dinero de los contribuyentes, es usado por el poder para consolidar su hegemonía.

Mientras la delincuencia encuentra el camino libre para obrar, les servicios secretos del estado consagran el máximo al espionaje de sindicatos y grupos políticos
Si miramos la historia desde el 9 de abril de 19848 hasta el 18 de agosto de 1989, podemos concluir a una constante. Entre estas dos épocas, la libertad de opinión a sufrido y pagado un precio extravagante.

El insulto más absurdo e insoportable que se le pueda hacer a la patria, a sus símbolos a su honor y su futuro, puesto que esas dos palabras LEBERTAD Y ORDEN que figuran en el escudo de Colombia, son violadas, ultrajadas puesto que no solo el escudo es insultado.

Si tuviéramos tiempo de leer la constitución, el artículo primero o en fin el artículo tercero que dice

..." La soberanía reside exclusivamente en el pueblo, del cual emana el poder público. El pueblo la ejerce en forma directa o por medio de sus representantes, en los términos que la Constitución establece"...

Cuando tomo este tipo de textos, me da mucha tristeza, mi vista se nubla, de pena, de dolor, de vergüenza, puesto que todos esos textos, códigos, símbolos, de la patria, son sistemáticamente, maltratados, violados, por quienes deberían no solo respetarlos sino hacerlos respetar, es decir el gobierno, la policía nacional, el ejército y muy particularmente el DAS y el F2 en una lista no exhaustiva.

Henri Guaino sur BFM TV

HENRI GUAINO conseiller spécialiste du candidat NICOLAS SARKOZY Sur BFM tv

monsieur dessolé mais vous prenez les auditeurs pour des sots

La politique du quinquennat est de loin bénéficiaire aux plus riches et voici un détail depuis long temps:

http://forums.lefigaro.fr/user/non-frames/message.asp?forumid=73&messageid=2103850&threadid=2103850

Arrêtez de prendre les français pour des billes!

Non seul il n’a pas de bilan mais un boulet sous forme de bilan

Mais en plus, il manque des intellectuels pour trouver un slogan, et voilà qu’il veulent récupérer celui du PS!

LE CHANGEMENT C’EST MAINTENAIT, parce que 5 ans cela n’a pas suffis?

*** *** ***

monsieur Guaino l’immigration ne se décrète pas par un pays ainsi soit même ce pays la France

La migration est un symptôme

Pour quoi le pétrole, les métaux précieux, l’uranium est sorti des pays Afrique, à prix dérisoire

Mais vous voudrait que les peuples rendus misérables par l’exploitation, avec rétrocommissions aux leaders marionnettes, et corrompus

*** *** ***

aller interroger le peuple?

arrêtez la démagogie monsieur Henry Guaino!

Vous avait fait un referendum pour la modification des retraites?

Vous avait fait un référendum sur le sauvetage des banques?

Vous avait fait un référendum sur la loi sur les vêtements?

Vous voulez supprimer la législation du travail en permettant la négociation individuelle

Vous voulez affaiblir le droit des travailleurs!

Le coeur dans les mots

Avec le temps vienne la sagesse et la raison
Avec la raison nous apprenons ce qu’est l’amour
Avec l’amour il n’y a pas que le sexe
Avec le sexe tout est temporaire et injuste
Avec l’injuste il y a les illusions et les larmes
Avec les larmes il y a des souvenirs
Avec chaque souvenir nous devons être meilleurs
Aujourd’hui je fais un bilan et l’amour sexuel n’est pas sincère
Que pendant le moment présent

Après vingt années de vie en commune, je dors à coté... Et depuis des longs mois (qui font des années) rien se passe, c’est incroyable mais pendant ces moment qui deviennent une éternité rythmée par des romflements, il m’arrive de penser et même de désirer fortement une personne, qui sans doute n’imagine même pas que je sens se désir puisant de partager avec elle. Tu doit douter tu doit même prendre en blague mes propos. 

Le chien qui court derrière sa queue

FABLE

co-écrit par Eric Allmen et votre serviteur "gramophone"

TITRE: "Le chien qui court derrière sa queue"

PREMIERE PARTIE

http://forums.lefigaro.fr/user/non-frames/message.asp?forumid=240&messageid=1720898&threadid=1720898

Mes plus sincères excuses pour la qualité du texte car le français n’’est pas ma langue maternelle.

Dans un exemple criant de vérité, nous pouvons parler de consommation.
L’’économie mondiale est comme un très long train. (Dans un but pédagogique afin d’’être compris par les enfants). Le nombre de wagons de première classe étant de deux et le nombre de wagons de deuxième classe de huit.

La première classe se trouve toujours à 3/4 vide, la deuxième, est à ¾ pleine. Le tarif en première classe est le double voir plus par rapport à la deuxième (normal il y a bar, restaurant et même des toilettes). Pourtant le train gagne plus d’’argent avec les billets de deuxième classe.

Notre train circule au quotidien entre les pyramides de Gizeh et le temple d’’Artémis à Éphèse; il passe par le phare d’’Alexandrie puis en route il est possible d’’admirer: le Mausolée d’’Halicarnasse, les jardins suspendus de Babylone et le colosse de Rhodes.

Avec les années, le train est de moins en moins utilisé par les passagers de première classe, au point qu’’un jour la société d’’exploitation, craignant devoir affronter une crise (étant donné que les nantis et intellectuels, ne s’’intéressent plus à la magnificence du voyage) cherche à unifier les wagons, même si juste avant un savant et prix Nobel d’’économies de l’’époque, membre du conseil d’’administration de la société dit:

- "ce n’’est pas les ignares, gueux et béotiens qui vont continuer à l’’emprunter" -

PARTIE II

http://forums.lefigaro.fr/user/non-frames/message.asp?forumid=240&messageid=1720907&threadid=1720907

En quelques années, les nantis fidèles au train, commencent à faire usage de leurs économies pour voyager dans leur calèches (très modernes, sans point de chevaux, mais de puissantes et bruyantes machines, dotées d’’un confort jamais atteint dans les autres pays du monde).

Les bourgeois en question, décident de racheter, chacun une partie de la propriété du train.

Les années passent, nombre de commerçants utilisateurs quotidiens du train, pour d’’autres besoins que pour le tourisme et la contemplation (pour aller d’’une ville à l’’autre dans leur travail de chaque jour) ont emboîté le pas aux riches, voyant les dividendes, "l’’excellente rentabilité".

Cela a été le coup de grâce à la fréquentation du train quotidien entre les pyramides de Gizeh et le temple d’’Artémis à Éphèse. A la fin de la période, aveuglés par l’’ambition, même certains gueux étaient devenus des notables actionnaires du somptueux train "Gizeh Éphèse".

Alors que les 8 wagons devenaient de trop, il ne restait plus que deux. Même à quatre wagons, le train "Gizeh Éphèse" n’’avait plus que la moitié de sa capacité, puis un quart utilisé, ainsi il périclite au bout d’un temps.
Aujourd’hui, "d’’un si splendide train", il reste, quelque part, dans un cimentier des trains, à peine des vestiges, les huit cents personnes, qui travaillaient à son époque de gloire, sont devenus pire que des gueux, des miséreux.

Les nantis eux ont flairé à l’’avance le coup et le roi leur aurait même aidé financièrement en guise de dédommagement et vivent dans un pays lointain, dans des palais dignes et somptueux.

Les anciens usagers de deuxième classe, ont perdu leurs économies, et doivent reprendre bientôt des calèches et des chariots avec des vrais chevaux, encore que certains ne pourrons même pas payer un cheval.

Voici le texte d’’un ignare, d’’un illettré, c’’est bien le cas, car je n’’ai pas eu la chance de fréquenter l’’école de Charlemagne.

Je vous laisse le soin d’’adopter une moralité...

N.B.: Mes excuses les plus sincères pour l’’illisibilité du texte, car je ne
sais pas écrire avec cette si belle langue de Voltaire, Molière et tant des grands hommes qui signifient la grandeur de la langue française et du fait de la Nation entière.

Merci Eric Allemen professeur de l’éducaiton en France

¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres

El rol del proteccionismo

 

El rol del proteccionismo

 

Sus efectos negativos de la mundialización financiera fueron exacerbados por una nueva ola de proteccionismo financiero.

 

Los estados que habrían inyectado fuertes dosis de capital en los bancos ; sea par intermediario de programas de recapitalización, sea a través de los bancos centrales que habrán otorgado liquides  bajo modalidades no acostumbradas con los riesgos que impactan las finanzas públicas, esperarían una aumentación del crédito en el territorio

 

Curiosamente ese tipo de proteccionismo no es pasible de ninguna sanción

(extraido del libro de Joseph E. Stiglitz  premio Noble de economie) 

EL ESTUDIO STIGLITZ  ISBN 978-2-918597-22-3

 

a Rodrigo Rivera Ministro de Defensa de Colombia

Una nación está compuesta de dirigentes et de trabajadores, desde luego en toda nación las clases sociales existen, y corresponden a mecanismos que durante la historia de la humanidad dan un volumen de gente que trabaja y una minoria que se aprovecha del fruto del trabajo de la majoria; que sont los politicos y las familias que los traen al mundo

 

Una lectura del DISCURSO DEL SERVILISMO VOLUNTARIO, de Etienne de la Boetie, nos permite de identificar hechos que son las premisas para el estado de seguridad de una nación

 

La dirección de una nación debe estar en manos de personas de una cultura relativamente digna de los cargos como el suyo: En tanto que abogado debe saber que : " passurus est populus multus revelare"

 

No olvide señor los hechos y la historia, el 9 de abril de 1948

 

Quien es acusado? quien es juzgado? por algunos crímenes de este tipo

 

Podemos hablar del 18 de agosto de 1989 señor ministro Rodrigo Rivera Salazar?

 

Podemos hablar de los genocidios perpetrados por los paramilitares en el suelo de Colombia?

 

Si podemos hablar señor podríamos hablar de cargos, de un proceso?

 

No creo que la democracia funcione correctamente sin juzgar los responsables

 

Podríamos preguntar usted que es liberal y abogado por los cargos de genocidio durante tantos años de violencia que CREA o que es responsable del nacimiento de las FARC

por Nestor Elias Ramirez Jimenez

c de c # 16 213 578 de Cartago (Valle)

Critique impartiale éthique et déontologique

Critique impartiale éthique et déontologique

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez (gramophone)

Joigny lundi 19 septembre 2011

 

Certain que des faits à l’encontre de la morale et la dignité semblent avoir eut lieu mettant en cause un individu, de taille politique très importante bien au-delà de las frontières de la France

 

Nombreux sont les témoignages présentés dans différents médias, recueillis au près d’une foule de personnes ; nous sommes face à un fait, où la présence d’un psychologue ou un psychiatre n’est pas été considérée nécessaire, alors que nous sommes devant de toute évidence, des faits qui restent hors le comportement classique d’une personne, nous sommes face à des anormalités du comportement, et qui mieux qu’un professionnel pour nous donner des lumières ?

 

J’ai une hypothèse sur la raison pour laquelle les médias n’auraient pas jusqu’à maintenant voulu se faire assister d’un travail d’expert en comportement, la déontologie m’interdit, non pas une quelconque tendance à la langue de bois, de présenter de manière directe cette hypothèse ; qui reste pour ainsi dire supporter par l’idée qui assumerait comment faits normaux une ample gamme d’événements qui tiennent lieu dans des hôtels de prestige, des faits spécifiques qu’inéluctablement restent limités en exclusivité des sphères socioprofessionnels habitués du pouvoir.

 

Cela dit ce genre de délavages médiatiques ne veulent pas dire que ce genre d’amoralités soient des faits nouveaux, puisque nous avons dans l’histoire dans la Rome antique entre 54 et 68 de notre ère un grand empereur du nom NÉRON, malgré l’image particulière de débouche et violence dans certains de ses actes, « privés » et publiques. Un autre homme dans l’histoire reste très inéluctablement lié à des meurs particulières, malgré une position philosophique très en avant pour sont époque, bien sur il s’agit du marquis de Sade, Donatien Alphonse François de Sade, homme de lettres français, romancier et philosophe, difficile de réhabiliter vu ses positions face à la religion. Il est inique chercher à comparer un homme contemporain avec des grands hommes dans l’histoire, mais il n’y a pas la moindre doute, les hôtels resterait à jamais liés à des entorses majeures aux idéaux puritain, et aux codes de comportement très enclin à la morale impeccable. Il est don hypocrite, juger certes un comportement amorale mais sans doute plus courant que l’on veut le faire croire.

¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres