Blogia
gramophone

Je suis riche? Yo soy rico?

Je suis riche?  

 

Yo soy adinerado?


IN SPANISH AND THEN IN FRENCH


Tengo cuenta al escribir este texto, la sugestión de mi gran amigo y abogado el doctor ATHEORTUA. asi que lo que soy gracias à mis profesores à quienes agradezco siempre.

 

No podemos decir que todo es negro o todo es blanco, la riqueza es como los colores, hay una amplia gama entre el blanco y el negro, un arco iris.

 

Sin embargo debemos admitir por razones de estadística y de lógica económica que entre las clases sociales, en Francia se han creado 10 grandes grupos en función de la situación socio-profesional. 

 

Los sociólogos establecen dos grandes grupos:  la clase obrera y la burguesía; Algunos intelectuales de renombre admiten que toda aquella persona que debe realizar una actividad regular de transformación de materia para subsistir (trabajar) pertenece a la clase obrera.

 

Mientras toda persona que dispone de suficiente capital para vivir sin necesidad de recibir dinero en forma de salario, pertenece a la burguesía.

a condición de recibir mas dinero del que puede usar en una sociedad donde el consumismo empuja hacia los más diversos y a veces absurdos placeres.

Una vez definidas dos grandes clases sociales, es más fácil adoptar la defensa de la posición personal

IN FRENCH

Je tiens ici compte des suggestions de mon grand ami et avocat docteur ATHEORTUA

Nous ne pouvons dire que tout et noir ou blanc, voilà que la richesse est comme les couleurs; il y a une large gamme entre le blanc et le noir, tout un arc en ciel.

Malgré quoi nous sommes dans l’obligation d’établir pour des raisons statistiques et de logique économique entre les classes sociales, des groupes.

En France sont établie par exemple pour l’INSEE ( L’Institut national de la statistique et des études économiques) dix grands groupes en fonction de leur catégorie "socioprofessionnelle"

Les sociologues quant à eut, ont établit deux grands groupe: La classe ouvrière et la bourgeoisie; Quelques intellectuels de renom admettent que toute personne qui doit réaliser une activité régulière de transformation de matière pour subsister (travailler) appartienne à la classe ouvrière.

Tandis que toute personne disposant de suffisant capitale pour satisfaire sans s’interdire le moindre caprice, c’est à dire sans jamais avoir besoin de recevoir du salaire, appartienne à la bourgeoisie.

De toute évidence qui reçoit plus d’argent que celui qu’il capable de dépenser, malgré une société "consommateoriste" qui pousse vers la plus ample gamme de dépenses parfois absurdes.

Une fois ayant trouvé la classe sociale à la quelle nous appartenons il est aisé de défendre sa position personnelle. Cela dit la méconnaissance pousse une grande majorité d’individus à se tromper et même de défendre avec véhémence une autre classe

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez

Avec une petite pensée pour mes grand professeurs, le licencié en sciences sociales Julio Cesar Aguirre Ruiz, de l’Institut Technique Industriel de Cartago Valle en Colombie, les professeurs AREIZA, professeur d’Epistemologie, el "loco CARLOS, professuer d’Arts Plastiques, "doña COSUELO" ma professeur de psychologie, touts professeurs à  l’Université Technologie et Pedagogique de Pereira Risaralda en Colombie, beaucoup de personnes, m’ont apporté par la suite, un enseignement très riche, mais la législation française et "un milieu sociale particulière tatillon" dans lequel j’ai dois rester laconique ou lapidaire m’interdissent citer des noms des personnes qui m’ont appris l’importance de la rigueur et le sens de la conscience professionnelle. Je garde d’eux le souvenir de leur passion pour la perfection et l’exactitude qui fait que je les admire malgré toute sorte de critique.

http://actualite.forumpro.fr/t127p15-pauperisation-programme#1353


¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres
¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres

0 comentarios

¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres