Blogia
gramophone

Je suis naïf quoi...!

Je suis naïf quoi...!

 

Titre:  "Je suis naïf quoi"

Dans la photo intervention du camarade représentant  syndicale des métaux  dans l’Yonne lors d’un congre du 19 décembre 2009 à Apoigny

Auteur: Nestor Elias Ramirez Jimenez (gramophone)

Lien original: http://www.votrejournal.net/Oui,-je-sais,-je-suis-un-naif_a486.html

Au quotidien nous participons chacun de notre façon à une société, de caractéristiques changeantes, en évolution permanente. Une société dans la quelle les normes ne peuvent donc être adaptées à la relation entre les êtres...


Même si les plus connaisseurs dans le domaine de l’économie le voulaient, ils ne pourraient avancer des prévisions sûres sur le comportement de l’économie mondiale.


Il existe plus d’une douzaine d’organismes de taille mondiale, qui en permanence font des études ou prévisions sur le comportement de l’économie à plus ou moins long terme. Cela dans un strict respect des règles de la société moderne, règles qui s’éloignent de manière vertigineuse d’un équilibre biologique et social fondamental.


L’univers moderne dépend de manière progressive et irréversible d’une nouvelle sorte de norme, qui cherche en particulier la rentabilité : l’objectif est rentabilité à tout prix.


 
Il est nécessaire que l’intelligence, "la classe intellectuelle" de tous les pays et en particulier française - adopte une position pratique et surtout objective, digne de la tradition d’un pays qui a vu naître en 1596 Descartes, en 1606 Corneille, en 1621 La Fontaine, en 1622 Molière, en 1623 Pascal, pour ne citer qu’eux.


Au nom de ces messieurs pour qui j’ai beaucoup d’admiration et surtout de respect, je me dis que nos hommes de lettres, nos journalistes, doivent honorer ce que représente la France devant le monde, en regardant en détail, lors de réunions d’étude, les conséquences, les risques, et les alternatives aux politiques qui ne le sont plus... Puisque par étymologie une politique est une décision devant apporter des bénéfices à une nation ou un peuple qui généralement en a besoin, plus qu’à deux ou trois individus qui - eux - ne vivent pas dans le besoin.


Il s’agit pas de prosélytisme, ni de politique politicienne. Il y va de l’avenir de l’humanité, puisque, par notre indifférence, nous ne confions qu’aux "scientifiques" les règles de la rentabilité, faisant croître un abîme majeur entre les peuples. Abîme qui génère distensions, inconformisme, un gibier frais offert aux intégristes, sectes, et autres groupes extrémistes. Enfin la spirale dans laquelle la misère et l’insécurité ne font qu’aviver la flemme, tandis qu’une minorité semble tout ignorer, avec en prime une destruction démesurée de l’environnement.


Je suis un romantique croyant encore qu’il existe des êtres humains, c’est-à-dire sociables, heureux d’aider, de participer, pour pouvoir laisser un monde meilleur aux nouvelles générations. Je suis naïf, quoi !

¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres
¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres

0 comentarios

¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres