Blogia
gramophone

Importante es en toda situación la constatación.

Por Nestor Elias Ramirez Jimenez

cc # 16 213 578 de Cartago
(para el DAS y el F2)


En casos de conflicto, estamos frente al menos dos posiciones opuestas

La cultura europea a diferencia de la mentalidad latina exige pocas palabras y un máximo de precisión

Lo que en Latinoamérica se debe traducir por un discurso pobre.

¿Hay hechos?

Si


¿Cuáles son?

ataque aéreo del suelo de una nación soberana


¿Cuáles fueron las circunstancias exactas?
No serán publicadas y si lo son no serán exactas.


Según la información que llego al señor presidente de la Republica del Ecuador, luego de reconocimiento de sus ejercito de la zona. El ataque aéreo se efectuó al amanecer sobre un campo en el cual los insurgentes dormían, es la observación que hizo en el lugar exacto el ministro de la Defensa de la Republica del Ecuador Willinto Sandoval, luego helicopteros depositaron tropas para acabar con los heridos.

http://www.youtube.com/watch?v=ylp3YqF8dqg&NR=1

¿Que interés tendría una alta autoridad, en la especie un ministro de defensa, para decir algo falso?

En conclusión.

El comportamiento del gobierno colombiano, es desproporcionado si tenemos en cuenta los protocolos de derechos humanos firmados ante la ONU.

En materia de terrorismo por ejemplo "Carlos" por tanto responsable de muchos actos en diferentes países. Fue capturado y juzgado. Si comparamos lo que en términos militares "al parecer era el objetivo" el subversivo Raúl Reyes, no habría cometido delitos terroristas en ningún otro país del mundo.

El régimen colombiano, actúa de manera premeditada, de manera violenta, manipula la opinión publica, y sacrifica muchas vidas y millones de dólares en la defensa de un sistema, que esta según los hechos distante de asemejarse a una democracia. No solo por este hecho aislado, sino por los miles de líderes sindicales, líderes campesinos, líderes de partidos de izquierda que mueren por el solo hecho de pedir la justicia y no pensar lo mismo que desean los USA

A la luz de la ética y la moral, todo acto violento merita ser condenado, sin excluir los actos de grupos llamados subversivos.

A la luz de la razón humana, la miseria, la injusticia genera inconformismo, angustia, sufrimiento, que son las causas de muchas formas de violencia.


El régimen colombiano, viene afrontando los subversivos desde hace muchos años, mientras la dotación o fondos para una educación digna de ese nombre es disminuida al igual que el caso de la salud publica.

Avanzar con métodos si violentos, tiene consecuencias que necesariamente serna violentas. El sistema impuesto por la fuerza y la violencia que formatea la consciencia, la violencia del sistema que impone la vida de miseria, física moral e intelectual, deben cambiar fue lo que intento de hacer el héroe Salvador Allende, lo que intentan hacer algunos jefes de gobierno en América latina. Como es el caso de Evo Morales, y todo aquel líder que decide una política sin la bendición de los USA.

La democracia significa que cada ciudadano es libre de defender sus propias ideas, la democracia significa que las instituciones y las fuerzas armadas en particular defienden los ciudadanos sin discriminación alguna. En Colombia los servicios secretos infiltran todo tipo de empresas, para encontrar no delincuentes, solo personas que piensen diferente ¿Para que? En Colombia los institutores que enseñen las bases de la filosofía, en los colegios o las universidades son suprimidos sea acecinados sea cambiándole el puesto.

Son actos reales, una realidad y constataciones que existen, y que continuaran a existir y que desde luego darán origen o razón a la existencia de grupos de oposición así sea con los mismos métodos del Estado es decir acecinado por ejemplo.

Solo un retardado mental tendría dificultad par comprender que "Con la vara que tu mides, serás medido y con ventaja"

Es triste ver que instituciones como el F2 y el DAS tienen como principal ocupación la búsqueda de gente con mentalidad de izquierda. ¿Cuanto cuesta para una nación ese tipo de lujo? Característica normal de un país como la Rusia, o toda dictadura, no vengan a decirme entonces que es una nación democrática.

¿No es una forma de violencia, aquella que te amenaza de muerte y te cuesta la vida?

Yo no creo que sea justo que el solo hecho de defender una ideología se motivo para morir. Me refiero a la ausencia de democracia en tantos regimenes sobre la tierra.  Seria ridículo de contemplar el caso de Colombia aislado. Pues el fenómeno es mundial. Es un grave error, considerar la miseria del mundo de manera aislada. Sobre todo si sabemos que la causa es única. La ambición de fortuna y poder de unos pocos, que jamás podrá justificar que la gente muera de hambre y de enfermedades, peor aún acecinada cuando trata de expresar su desagrado.

 

¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres
¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres

1 comentario

Diego Ortiz -

J'appuie ici fortement votre conclusion. Nombre des commentaires qui ont été émis sur cette affaire contribuent à perpétuer la mascarade. Ils font abstraction de la violence fondamentale qui est faite à l'humanité et ne pointent les comportements de résistance organisée que pour les qualifier, selon les goûts, de terroristes ou de criminels. Comme il a été dit ailleurs dans votre blog, beaucoup de ces guérilleros ont été chassé de l'espace politique et démocratique à coups de fusil par un establishment qui, la bouche en cœur, fait l'impasse sur ses propres crimes, encore bien plus massifs, et motivés par le seul intérêt de classe.

Toute soi-disant analyse qui ne prendrait pas en compte le contexte global de l'exploitation meurtrière de la plus grande part de l'humanité par une minorité sans scrupules ne ferait qu'ajouter à la confusion. Je vous remercie donc de vos propos nets et clairs à la fin de votre intervention.

Quant à moi, depuis que nous nous sommes parlés la dernière fois, je suis médecin à Genève, Suisse. Ce qui se passe en ce moment dans votre région d'origine m'attriste et m'inquiète infiniment. Je ne puis tout comprendre d'aussi loin, mais vous adresse ici l'expression de ma solidarité et encore une fois mes remerciements pour vos efforts constants pour expliciter les liens entre le local et le global, le fait isolé et le scénario, et dénoncer aussi les tentatives de désinformation active perpétrées par les pouvoirs en place, non seulement là-bas, mais partout, y compris ici.

Puis-je ajouter un peu d'eau à votre moulin, avec deux échantillons tirés de ma propre expérience dans la paisible et bourgeoise ville de Genève ?

(1) Comme partout ailleurs et même un peu plus la raison économique prime sur celle de l'Homme. Ce phénomène s'est particulièrement accéléré depuis une quinzaine d'années, autrement dit "le triomphe du néolibéralisme", soit en plus clair, la mort de la civilisation. Comme ailleurs, la polarisation des revenus s'est accrue d'une manière exponentielle : quelques nouveaux riches qui détiennent le pouvoir, et des multitudes de nouveaux pauvres, dont une grande partie de "working poors", dont les cinquante heures par semaine ne suffisent plus à nourrir leur famille. Dans notre ville nous ne sommes en général pas les propriétaires de nos logements. D'autres s'en occupent sans scrupule, en spéculant d'une manière éhontée avec la complicité des autorités. Bon. Alors il y a de plus en plus de travailleurs qui ne peuvent plus se payer un logement décent. Une partie est à la rue. Devant ce scandale, nos autorités ont trouvé la parade qui s'imposait, celle qui cadre avec le reste du tableau. Il y a environ trois semaines, elles ont interdit la mendicité, désormais sanctionnée par une amende, qui est précédée sur le champ par la confiscation de tout l'argent que ces criminels à la main tendue ont sur eux, par les pognes policières. Voici donc une illustration de plus de la dérive malthusianiste dont vous parlez quelquefois. Détrousser les pauvres. Ensuite on les passera à la moulinette et on en fera du caviar, je suppose. - Et comme vous l'avez noté peut-être, nous sommes justement en période de Carême, les catholiques, c'est-à-dire que du haut de leurs chaires les curés promeuvent la charité, avec quête à la sortie, et distribution aux enfants de petits sachets dans lesquels ils sont censés mettre les sous économisés en se privant de chocolat. Enfin je suppose que tel est toujours le cas, et même le sais, bien que cela fasse longtemps que je ne mette plus le pied dans les églises. Pour les protestants, c'est à peu près pareil : avant Pâques est la période des beaux discours. - Alors, comment pensez-vous que ces deux églises majoritaires à Genève ont réagi au pillage des mendiants ? Eh bien, elles n'ont pas réagi du tout. Pas un mot. Des journalistes engagés sont allés débusquer un curé et un pasteur, et le premier a confié que cela n'avait pas l'air très normal, tandis que le second avouait ne pas avoir eu le temps d'y penser. A Genève, Suisse, en ce moment même.

(2) Vous connaissez déjà mes sentiments par rapport au sort qui est fait aux demandeurs d'asile. C'était le sujet de mon blog, temporairement arrêté, par le biais duquel nous avons aussi fait connaissance. L'hospitalité helvétique ressemble à cet égard à celle qui se trouve de plus en plus répandue à travers le monde, de la France à l'Australie en passant par, si le veulent quelques-uns, les FARC, mais alors aussi les non-FARC, et dieu sait s'il y a des non-FARC qui se comportent bien plus mal que les FARC. Bref. J'aimerais vous proposer ci-dessus un lien vers le site de la défense des droits d'asile de Genève, qui met en ligne les cas avérés, jugés, rejugés, etc. : c'est-à-dire une toute petite pointe d'un immense iceberg. Je me permets de déposer ce lien ici car je ne crois pas que vous disposiez de l'équivalent en France. Je vous propose, si vous en avez le courage, de parcourir les 26 cas en les lisant à deux niveaux : le premier, celui de la tragédie humaine de base, celle que même les romans ne racontent pas; le second, les mécanismes du discours des autorités, de leurs juges, de leurs administrations. C'est là qu'on revient au cœur du sujet. L'establishment se maintient grâce au mensonge, à la propagande, à la malversation, et à la mise à disposition de la police pour des interventions immorales, antidémocratiques et anticonstitutionnelles. Cela vous rappelle-t-il quelque chose ? Oui. Les affaires en Amérique latine depuis si longtemps. Celles du monde en général. Le procès de Novartis contre le gouvernement de l'Inde, pour du fric et contre des millions de malades. Il y a eu un peu de publicité, là, mais en général cela se passe dans le silence. Le procès du gouvernement néerlandais contre Médecins sans frontières Suisse. Le procès de la Confédération suisse contre Médecins sans frontières non-Suisse, il y a vingt ans : usurpation de la croix suisse par une organisation étrangère, non de nom, cela va vous coûter cher mes gaillards. Ils avaient gagné. Swatch, Nestlé, et tout qui commerce en a le droit, par contre.

Allez, faisons avant tout que notre amertume débouche sur une réflexion et une action utiles.

Le lien est :

http://www.stopexclusion.ch/observatoire/

Bon courage

Très cordialement
D.O.
¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres