Blogia
gramophone

Chronique sur l'actualité économique

Chronique sur l’actualité économique


par Nestor Elias Ramirez Jimenez (gramophone)

Joigny France, mercredi 11 février 2009


Ci-joint un bref commentaire sur l’évolution de l’économie et en guise de support des arguments, une liste de liens à visiter dans le cas des doutes sur la véracité du contenu; ou simplement pour approfondir sur le sujet.

Vu le travail de la commission de finances à l’Assemblé National
Vu que les journaux spécialisés, traitent couramment ces informations. 

L’’ensemble des banques en France, a eu par la volonté et la prudence des pertes moins importantes dans la crise qui débute a peine. 

Cette crise débute a peine parce que les indicateurs a disposition de l’ensemble de la banque et la fiance en France et dans nombre d’autres pays du G20 permettent aux leaders de l’affirmer. 

L’’efforts des différents gouvernements, qui reste "louable" en termes économiques et sociales, a évité une crises financières "de liquidité" aux conséquences sans doute plus graves. 

Il y a unanimité, dans l’administration de la banque en France en accord avec l’idée centrale d’un économiste et Prix Nobel 2001, qu’affirme qu’aucune volonté ou acte vers la liquidité, ou l’investissement de la part des nations, pour important qu’il soit est en mesure de contrer la prochaine crise, qui doit délaisser les finances pour être cette fois si, crise économique. 

Je suis de l’avis de l’économiste en question, sans le nommer, (la censure stricte à bloque le premier message) mais les lecteurs avises connaissent ma sympathie et ma dévotion inconditionnelle à ses théories. Sans pour autant mettre de côté une liste de sages que j’’ai pour habitude lire depuis l’antiquité. 

Il se trouve que les Etats nations (les Républiques) ne disposent plus du pouvoir, car l’économie, par la concentration de la richesse aurait transféré ce pouvoir dans un nombre infime de mains. 

La loi physique, et mathématique veut que la consommation ait tendance à se tarir, dans des proportions exponentielles. Au point que le consommateur lambda, et particulièrement pour les pays riches, freine par son inertie sa partie dans l’équation "offre et demande". 

C’’est ridicule d’un côté se dire pour un libéralisme outrancier, qui assume pas les règles basiques du commerce : "libre échange" et "offre et demande", puis se scandaliser par la suite, de manière obtuse et bornée. Par l’absence de consommation, alors que dans un consensus les gouvernements et les lobbyistes font tout pour niveler le revenu par le bas. Cela étant possible du fait que le pouvoir a quitté depuis la révolution industrielle de manière accélérait la République pour atterrir en mais des individus au but exclusivement lucratif et usurier. 

Ces individus dépouillant au passage la valeur travaille de l’éthique et la morale qui son des éléments de cohésion et d’harmonie de la société génèrent du fait le gendre de situation que nous nous allons à souffrir.

 

liste de liens à visiter :

Sur la chaîne ARTE, interview de Joseph Stiglitz

http://www.arte.tv/fr/Entretien-avec---/1582542,CmC=2050810.html

Texte du Livre II de Platon "la république"

http://remacle.org/bloodwolf/philosophes/platon/rep2.htm

Vidéo de la Commission de Finances de l’Assemblée National

http://www.assemblee-nationale.fr/13/commissions/com-fin-bouton.asp

¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres
¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres

0 comentarios

¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres