Blogia
gramophone

de la société, la morale, l'économie et le système

de la société, la morale, l'économie et le système

de la société, la morale, l’économie et le système

par Nestor Elias Ramirez Jimenez (gramophone)
Joigny France, lundi 11 avril 2011

La coutume, ainsi, est le grand guide de la vie humaine. phrase de David Hume dans "Essai sur entendement humain"

Combien de notables intellectuels aurons abordé depuis de siècles de différents angles les problèmes de la société? Je ne pas envie d’avoir l’air pédant, prétentieux donc je vais juste effleurer en peut des mots un sujet qui me passionne.

1° La société et les sciences
2° La psychologie et le capital
3° Un leurre
4° L’équilibre rompu
5° Naissance apogée et déclin


1° La société et les sciences

Le comportement humain est modifié pour divers facteurs, où l’environnement prend une place capitale, dans la construction du futur citoyen. La science par son évolution est un des facteurs principaux dans l’évolution des meurs.

Soit sous la vision de J. B. Watson dite du behaviorisme, ou encore de J. Piaget sur la construction des connaissances, pour les récents parmi tant d’autres, soit encore sur la base de la pensée des précurseurs, je vais citer un extrait, d’un livre qui traite la conception d’Aristote sur des concepts comment l’âme, la psychologie, la morale et la politique:

…"En effet, la vertu morale nous fait supporter avec calme la peine et la douleur; elle nous fait éviter l’excès du plaisir. Traiter de la vertu n’est donc pas autre chose au fond que traiter des plaisirs et des peines; car l’homme vertueux est celui qui sait en faire un bon usage, et le vicieux celui qui en fait un mauvais.

Des observations de détail ne peuvent manquer de répandre plus de lumière sur le sujet des mœurs.

De plus, l’éloge et le blâme donc la vertu et le vice sont l’objet, ne s’adressent qu’à ce qu’ils contiennent de volontaire; il est donc nécessaire, quand on traite de la vertu, d’expliquer la différence du volontaire et de l’involontaire.

D’ailleurs, c’est la vertu purement humaine que l’on considère en morale; or on entend par vertu purement humaine, non celle du corps, mais celle de l’âme"…

(La psychologie d’Aristote par C. Waddington-Kastus)

2° La psychologie et le capital

Nous ne pouvons pas passer indifférents à coté du travail soigné de tant d’autres hommes célèbres, en même temps nous serions dans le plagiat, tout simplement si nous cherchions à prendre les idées et les déposer ici, presque comment un délit.

Alors nulle ne doute que les lectures influencent la pensée, comment la télévision que j’évite influencerait ma lucidité, au point de troubler la conception même de la société.

Chaque nation dispose de ses qualités et ses défauts, pour ainsi dire des spécificités, qui la rendra différente aux autres nations, sa position géographique, sa taille, sa langue, son évolution démographique, etc.

Si chaque nation est donc différente, nulle doute que son évolution saura différente, et sans doute que son développement pourra être modifié, mais alors avec un travail très complexe.

Certains personnes illustres dans la société, auraient la tentation de copier des nations voisines leur tactique. Je doute qu’il soit judicieux, une telle action, je crois même que c’est une erreur, d’ailleurs à l’époque de David Hume, déjà en France il y avait une fascination pour la gestion politique de l’Angleterre. Dans un sujet j’ai déjà fustigé, le travail de J. M. Keynes et son homologue Américain, H. D. W. qu’ensemble à Bretton Wood le 22 juillet 1944 ont posé les fondations de l’œuvre que Margaret Thatcher à su impulser, dans sont temps, avec aussi le travail concocté depuis cette date par deux grandes groupes qui sont la BM et le FMI.

3° Un leurre

Sous couvert d’accord quant aux tarifs douaniers, les verrous des nations, sous forme de réticences auraient sautée, la clé fut alors trouvé pour ouvrir toutes les portes; c’est le GATT, devenu de nous jours OMC.

En réalité, les idéologues de l’époque ont d’une pierre fait deux coups, d’une ils ont réussi à imposer depuis le libéralisme débridé, et d’autre ils ont anéanti la poussée du communisme, puisque après la perestroïka et la chute du mur de Berlin, le régime URSS, n’est qu’un lointain souvenir.

4° L’équilibre rompu

Comment en physique, en mécanique du mouvement; deux forces qui s’opposent s’annulent, lorsque deux empires coexistent alors ils sont obligés de faire usage d’un maximum d’imagination pour chercher à donner une image de réussite et harmonie. La présence des URSS face aux USA, permettez pour ainsi dire un équilibre de masses, ni l’un ni l’autre pouvais se vanter sans que l’autre aurait une réponse, même dan la concurrence pour la lune.
Une fois l’obstacle anéanti, le seul empire sur la place se permettra d’abuser à outrance de ses prérogatives, de son pouvoir pour dépasser le terrain du raisonnable

5° Naissance apogée et déclin

Toute l’histoire de l’humanité est jonché de cadavres des empires des plus anciens et puissants aux plus barbares et violents. L’empire du libéralisme débridé, donne des signes de déclin, comment toute civilisations, les carthaginois, les faits bibliques de Sodome et Gomorrhe, tout empire donne des signes de sénescence à travers du changement de meurs, des déviations, des altérations, des pratiques, qui deviennent amorales, pratiques séditieuses, comportement abjectes, la banalisation des pratiques comment l’infanticide, des dérives dans la sexualité, déguisés du prosaïsme, des pratiques commerciales spéculatives arrivaient presque à être dans l’air du temps et la banalité. Un faisceau de preuves de la fin d’un système

¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres
¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres

0 comentarios

¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres