Blogia
gramophone

défaut d'économie politique

Un défaut majeur, Economie politique

 

Joigny lundi 8 mars 2010

Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ

 

Les grandes analystes financières, s’évertuent à expliquer de mille et une façons, les causes de la crise financière.

 

La liquidité financière, d’après les érudites, arrive à faire défaut, mettant en péril le système entier.

 

Nous oublions trop vite une idée fondamentale écrite en 1889 par John Stuart Mill dans "système de logique" Là, Monsieur Mill affirme que l’être humain cherche la manière la plus facile de faire fortune.

 

Ors la politique global, incite par la fiscalité à tout; sauf à gagner de l’argent par la transformation des matières, par la production ou création de la valeur ajouté.

 

Si nous regardons la fiscalité dans la plus part des pays dit développés la fiscalité reste un élément clé de l’attractivité territoriale et de la compétitivité. Cette fiscalité fonctionne avec un siècle de retard sur le système économique mondial.

 

C’est la faute majeur, du système capitaliste, naturellement facilité ou favorisée de manière à permettre de faire fortune rapidement comme l’explique monsieur John Stuart Mill déjà en 1889.

 

Ce n’est pas le travail de création de valeur ajouté qui permet de s’enrichir, mais la spéculation avec le fruit du travail. Ainsi 90% de revenu dans le monde est issu des marches financières alors que 10% est le fruit du travail de la transformation de la matière. Cela ne choque personne?

 

 

¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres
¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres

0 comentarios

¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres