Blogia
gramophone

Critique impartiale éthique et déontologique

Critique impartiale éthique et déontologique

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez (gramophone)

Joigny lundi 19 septembre 2011

 

Certain que des faits à l’encontre de la morale et la dignité semblent avoir eut lieu mettant en cause un individu, de taille politique très importante bien au-delà de las frontières de la France

 

Nombreux sont les témoignages présentés dans différents médias, recueillis au près d’une foule de personnes ; nous sommes face à un fait, où la présence d’un psychologue ou un psychiatre n’est pas été considérée nécessaire, alors que nous sommes devant de toute évidence, des faits qui restent hors le comportement classique d’une personne, nous sommes face à des anormalités du comportement, et qui mieux qu’un professionnel pour nous donner des lumières ?

 

J’ai une hypothèse sur la raison pour laquelle les médias n’auraient pas jusqu’à maintenant voulu se faire assister d’un travail d’expert en comportement, la déontologie m’interdit, non pas une quelconque tendance à la langue de bois, de présenter de manière directe cette hypothèse ; qui reste pour ainsi dire supporter par l’idée qui assumerait comment faits normaux une ample gamme d’événements qui tiennent lieu dans des hôtels de prestige, des faits spécifiques qu’inéluctablement restent limités en exclusivité des sphères socioprofessionnels habitués du pouvoir.

 

Cela dit ce genre de délavages médiatiques ne veulent pas dire que ce genre d’amoralités soient des faits nouveaux, puisque nous avons dans l’histoire dans la Rome antique entre 54 et 68 de notre ère un grand empereur du nom NÉRON, malgré l’image particulière de débouche et violence dans certains de ses actes, « privés » et publiques. Un autre homme dans l’histoire reste très inéluctablement lié à des meurs particulières, malgré une position philosophique très en avant pour sont époque, bien sur il s’agit du marquis de Sade, Donatien Alphonse François de Sade, homme de lettres français, romancier et philosophe, difficile de réhabiliter vu ses positions face à la religion. Il est inique chercher à comparer un homme contemporain avec des grands hommes dans l’histoire, mais il n’y a pas la moindre doute, les hôtels resterait à jamais liés à des entorses majeures aux idéaux puritain, et aux codes de comportement très enclin à la morale impeccable. Il est don hypocrite, juger certes un comportement amorale mais sans doute plus courant que l’on veut le faire croire.

¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres

0 comentarios

¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres