Blogia
gramophone

Chronique sur l'aliénation et l'effort de l'opposition

Chronique sur l'aliénation et l'effort de l'opposition

petite chronique d’idéologie et actualité par Nestor Elias Ramirez Jimenez

fait à Joigny dans Yonne (bourgogne) le dimanche 11 janvier 2009

Dans le cadre de mes interventions courantes de confrontation à des esprits étriques et obtus de la rubrique "partie socialiste" du forum du journal LE FIGARO, j’apporte ici deux interventions élaborés aujourd’hui.

Sans la moindre difficulté je m’investi à plaider en faveur d’une idéologie, qui couvre bien au-delà de la vision à ouillères, courante dans les clivages sectaires de l’idéologie au pouvoir. Je constate par l’absence de réponse; que les participants manquent de capacité de raisonner en individus pour se limiter à noter les messages, dans un ultime effort dépourvu de qualité et niveau intellectuel. 



Preuve d’aliénation irréversible ?
 
Quelques fois j’aurais assemblé des épitres de standing dérisoire grammaticalement parlant. J’eus incriminé en sémantique, illisible sans doute, ’hégémonie surtout sous forme de bravade; des idées exhortés et dépréciées de tout fondement démocratique et républicain.

Ici et là des esprits folâtres, auraient cherché à renâcler ma perspicacité bien que dénudé (sans doute) de l’indispensable qualité linguistique. Leur caractéristique invariable étant, de se limiter au jugement sur la forme (enveloppe ou apparence des idées qui est la langue) en français, sans la plus modeste tentative intercédant sur le fond; c’est-à-dire la pensée, l’idéologie.

Un semblant donc de réponse, où chaque fois ils auront cédé à la facilité. Ainsi auront témoigné de leur inaptitude face à la force de la raison. 

Le plus courant, leur "signe majeur de force", c’est limité à donner une note faible; le plus petit signe de bravoure intellectuelle. Preuve d’incapacité permettant de tisser une réfutation construite intellectuellement et de taille. 

Je ne suis pour tant pas fière, d’avoir eu raison, dans mes interventions "courantes" sur politique économique, par exemple. Aujourd’hui, cet amas de phrases pour beaucoup incongrues, pour d’autres "gauchistes" dans la définition la plus dénigré imaginable; reste la conclusion la plus modeste et rudimentaire, qu’un enfant pas encore adolescent aurait eu à élaborer; si d’aventure il aurait eu une lecture sommaire des grandes hommes de la philosophie de trois à quatre siècles avant notre ère.

Effort puissance zéro

Le foisonnement de vicissitudes, qui s’auront enchaîné dans les prochains mois. Ferait que le citoyen moyen pensera sans le moindre doute, du mal de la gestion politique, d’un phénomène, clairement déclenché par une bourgeoisie.

Reste facile de par le niveau de compréhension du quidam et béotien de faire l’amalgame entre bourgeois et politique. D’autant plus que la réponse initiale c’est traduit par une pluie morbide de milliards d’euros, en faveur des fautifs. 

Alors que pour le deuxième volet, qui concerne jusqu’alors que les USA, sous la volonté du nouveau président, l’emphase à été porte sur le pouvoir d’achat par la baisse des impôts, qui d’après les estimations représentera une somme de près de 1100 milliards de dollars.

Il y a pour tant parmi les élites intellectuelles dans le monde des pseudos-économistes qui doutent du rôle du consommateur de base dans toute économie. 

Devant ce triste tableau de la société en devenir, l’effort de l’opposition pour s’approprier de la confiance du peuple en vu des commises électoraux de 2012 me semblent sans importance, pour ne pas dire de valeur nulle. Même dans la plus mauvaise des perspectives, l’idéologie d’elle-même s’en charge du prosélytisme  

 

lien internet : http://figaro.concileo.com/user/non-frames/message.asp?forumid=132&messageid=1707714&threadid=1707714&parentid=3

¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres
¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres

0 comentarios

¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres