Blogia
gramophone

Hommage à monsieur GILLES CHENAILLE

Hommage à monsieur GILLES CHENAILLE

Vous avez envie de jouer avec les mots

comme avez-vous envie d'oublier les maux

vous avez envie de croire que tout et faux

Oublions-nous de l'enclume et le marteau 

Sachant que pour la concurrence il faut au moins être deux

A la course au libéralisme un seul devienne Dieu

Ces vers sont crées par un idiot

Qu'insiste et vous dit méfié-vous 

Je ne suis pas au premier coup d'essai déjà publié dans la rue

Non plus au premier coup d'épais, j'ai visité l'hôtel Dieu

Mais je redoute le jugement sévère qui reste celui-là de la rue

Alors mon discours devienne silence, un simple adieu

¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres
¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres

0 comentarios

¿Y esta publicidad? Puedes eliminarla si quieres